15/03/2015 10:17 | Lien permanent | Commentaires (0)

Une piste aux étoiles pour les vins vaudois

KELLER_1.jpgDepuis mon arrivée à la présidence de l’Office des vins vaudois, je n’ai de cesse de rechercher et de mettre en œuvre des solutions créatives et percutantes, au-delà de la routine des campagnes d’affichage ou d’annonces à travers les médias. Le vin étant un produit festif et convivial, il m’est rapidement apparu qu’une des pistes était de l’associer à de grands événements rassembleurs. C’est ainsi qu’en 2014, les vins vaudois se sont affichés à la Coupe du monde de football au Brésil. Cette année, dans le cadre de l’Exposition universelle de Milan, ils seront servis durant tout le mois de septembre au Swiss Corner, un bar à vins chic et branché. Ces manifestations emblématiques et grand public sont l’occasion d’affirmer à l’étranger l’existence du vin vaudois, associée à une image haut de gamme.
 
Haut de gamme? L’édition du 27 février de «The Wine Advocate» de Robert Parker distingue 32 vins vaudois sur 41 suisses avec 84 à 92 points, contre 9 (de 83 à 88) pour l’ensemble des autres cantons. La spectaculaire amélioration de la qualité de nos crus mérite donc amplement une promotion plus décapante et plus offensive. D’ailleurs, notre prochain slogan, «Le monde s’incline devant les vins vaudois», va claquer comme un drapeau au vent du large.
La reconnaissance par une référence mondiale doit aussi nous inciter à en faire plus en Suisse même. Rappelons qu’il a fallu surmonter la passivité des Vaudois dans la mise en valeur de leurs propres produits: depuis 2013, nous sommes donc associés au Festival de Jazz de Montreux et depuis 2014 au Lausanne Hockey Club. Sur le plan national, il s’agit de rappeler la typicité et l’excellence de nos crus, et de donner l’envie de privilégier un produit de caractère, plus exclusif, qui fait partie intégrante de la culture et de l’art de vivre de notre pays.
 
A la recherche d’événements populaires, festifs et couvrant l’ensemble du pays, j’ai rapidement flairé la piste – c’est le cas de le dire – du Cirque Knie, qui donne quelque 350 représentations à l’échelle nationale, réparties sur une quarantaine de lieux d’accueil, dont plus de 60% en Suisse alémanique. Comme le cirque, le vin présente une dimension magique qui fascine et réjouit tout à la fois. De plus, j’avais envie qu’à l’instar du cirque, le vin soit présenté au public comme un produit joyeux, décontracté, jubilatoire. J’ai donc pris contact avec la famille Knie, et nous sommes très vite tombés d’accord pour une collaboration, qui sera pour les vins vaudois l’événement de l’année 2015. Nos crus avaient pris l’habitude de s’envoler pour l’Asie: le Japon, Shanghai et Hongkong où ils ont gagné, la semaine dernière au bar du 118e étage du Ritz Carlton, une altitude conforme à leur valeur lors d’un événement organisé conjointement avec Suisse Tourisme, le Montreux Jazz Festival et Art Basel. De fin mars à novembre 2015, ils sillonneront la Suisse en tournée dans les roulottes de notre cirque national, à la rencontre de près de 700 000 spectateurs potentiels.
 
Et si l’association du cirque et des crus vaudois peut paraître un peu détonnante, voire farfelue, je suis certain que le succès sera une nouvelle fois au rendez-vous, même si pour cela, Pierre Keller doit faire lui-même le clown sur la piste à l’occasion, fidèle à sa devise désormais connue: ne jamais se prendre au sérieux, mais tout faire sérieusement.
 
Pierre Keller
Président de l'Office des vins vaudois

Les commentaires sont fermés.