07/05/2017 10:11 | Lien permanent | Commentaires (0)

Stratégie énergétique 2050: un défi digne de la Suisse

 
 
Notre pays a toujours relevé les grands défis. Les barrages, les tunnels à travers les Alpes témoignent de cette volonté de pionnier. Les objectifs de la Stratégie énergétique 2050 s’inscrivent dans cet état d’esprit. Ils sont ambitieux mais réalistes. Vouloir réduire la consommation de 43% d’ici à 2035 en améliorant l’efficacité énergétique et en promouvant les ressources renouvelables n’est pas une utopie. D’autant plus que nous en avons aujourd’hui les moyens sans mettre en danger notre approvisionnement énergétique.
 
Nous disposons d’un large potentiel dans le photovoltaïque, l’éolien et la géothermie. L’hydroélectrique, le bois et la biomasse offrent aussi de belles perspectives. Sans oublier que les progrès technologiques ont permis de baisser les coûts des énergies vertes. En dix ans, le prix du photovoltaïque a été divisé par dix. Une belle opportunité!
Par ailleurs, les Suisses sont de plus en plus nombreux, cinq personnes sur six, à vouloir recourir à l’énergie renouvelable locale, selon un sondage. Le tournant énergétique est non seulement possible mais souhaité. C’est un bon compromis helvétique.
 
La Stratégie énergétique 2050 est surtout une formidable opportunité pour l’économie. Le secteur de la construction pourrait par exemple trouver un nouveau souffle avec le marché de la rénovation énergétique des bâtiments. Mieux encore. Les énergies renouvelables et la gestion efficiente des ressources naturelles vont booster l’innovation et favoriser la création de nouveaux emplois. Le tournant énergétique ouvre de nouveaux horizons à nos entreprises et à nos PME, tout en garantissant notre prospérité. Il donne surtout à notre pays l’opportunité de renforcer sa détermination à créer, à anticiper, à réaliser, et de rester dans le club très convoité des champions de l’innovation.
 
L’innovation est en effet inscrite dans l’ADN des Suisses. Le canton de Vaud n’échappe pas à cette règle. Lui qui est le moteur de la croissance en Suisse romande. Il mise sur la transition énergétique. Dans ce contexte, il a élaboré un ambitieux programme baptisé «100 millions pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique».
L’aide du canton de Vaud a notamment permis la réalisation d’un projet novateur dans le domaine du stockage de l’énergie et de la gestion des réseaux, développé conjointement par l’EPFL, Romande Énergie et la société Leclanché. Avec ce projet, Leclanché a décroché une commande de 28 millions au Canada. Des dizaines de collaborateurs ont pu être embauchés sur son site d’Yverdon. L’énergie verte est bien le modèle de croissance de demain.
 
Le 21 mai, la Suisse sera à la croisée des chemins. La Stratégie énergétique 2050 rendra notre pays moins dépendant de l’étranger et de l’atome et garantira un approvisionnement en énergie sûr, propre, local et durable. Dire oui, c’est l’occasion de repenser notre modèle de développement, de prendre nos responsabilités en créant les conditions d’un monde durable pour les futures générations.
 
 

Les commentaires sont fermés.